dimanche 4 décembre 2016

TENUE DES RENES A LA FRANCAISE UN OUTIL MERVEILLEUX







_____LA TENUE DES RÊNES A LA FRANCAISE____

SERGUEI FILATOV et ABSENT
CHAMPIONS OLYMPIQUE de DRESSAGE ROME 1960

En fait il s’agit de la tenue des rênes à la Fillis car c’est James Fillis qui en a codifier et expliqué l’usage.

Cette tenue des rênes semble un peu complexe mais en fait son usage est extrêmement simple. 





Elle a l’avantage de permettre au cavalier de bien différencier et séparer l’effet du mors de filets a celui du mors de bride. En effet le mors de filet a un effet releveur de la nuque (en agissant sur la commissure des lèvres) alors que le mors de bride a un effet abaisseur du bout du nez (en agissant sur la langue et le maxillaire inférieur). 




Il est donc impensable d’utiliser en même temps ces mors ensemble du même coté de la bouche du cheval qui se retrouverait coincé entre deux mors aux effets opposés. C’est hélas ce que l’on voit de trop sur les rectangles de dressage même à haut niveau.

La tenue de rênes à la Fillis permet d’exploiter tout le potentiel de cette embouchure et de donner au dresseur une palette de possibilité d’intervention infinie.

Serge Filatov Medaillé d’Or aux jeux olympique de Rome et Helena Petouchkova en Or aussi A Tokio tenaient comme beaucoup de cavaliers slaves leurs rênes a la Fillis. 





La tenue des rênes a la Fillis permet de n’utiliser que les rênes de bride (rênes de filet molles) ou que les rênes de filet (rênes de bride molles) en fonction du besoin. Mais aussi de n’utiliser que la rêne de filet interne et la rêne de bride externe et toutes les combinaisons possibles du moment que bride et filet ne sont pas sollicités ensemble du même coté.

Flexions latérales de mâchoire et de nuque, comme flexions directes ne sont plus qu’un jeu d’enfant tout en relevant et affermissant la base de l’encolure…..

Extensions de l’encolure sans tomber dans le piège de la descente d’encolure en sont facilités et toujours dans le relèvement de la base de l’encolure c'est-à-dire avec un geste juste et profitable.

La décontraction de la mâchoire de la nuque et de l’encolure par le jeu subtil des doigts qui vibrent tour à tour sur filet ou bride se propage à tout le corps du cheval et génère une décontraction généralisée…… Et ce jeux subtil des doigts et bien plus facile sur des rênes séparées. 





La tenue de rênes a la Fillis permet aussi des combinaisons comme : les 2 rênes de bride et la rêne de filet gauche dans la main gauche d’une part, et la rêne de filet droite dans la main droite d’autre part. Cette combinaison permet a la main gauche de relever et affermir la base de l’encolure lui permettant ainsi de supporter aisément la poussée des postérieurs (le contraire du cheval fuyant, anguille) et de décontracter la mâchoire du cheval de la main droite. 



Jean Michel Rousseaux

Écuyer-Instructeur

Diplômé d'État

cheval.coaching@gmail.com

Stages toutes régions à partir de 5 couples cavaliers/cheval